Source de froid: plaques eutectiques ou bouteilles d’eau?

Source de froid: plaques eutectiques ou bouteilles d’eau?

Pains de glace, plaques eutectique, accumulateurs de froid, gels eutectique, packs réfrigérant autant d’appellations qui rendent confus. OLIVO vous explique en bref ce qu’il faut comprendre, comment ça marche, ce qu’il faut choisir pour un parfait respect de la chaine du froid, quel impact a ce choix sur la chaine du froid.

Plaques eutectiques ou bouteilles d'eau?

La langue française est riche et l’on peut dire une seule et même chose de plusieurs façons.
Ainsi un pain de glace, une plaque eutectique, un accumulateur de froid, un gel eutectique, un pack réfrigérant ou autres désignent souvent la même chose : une solution liquide que l’on va transformer en solide en la congelant et qui va rendre le froid accumulé au congélateur pendant sa phase de re-liquéfaction.

 

Toutefois, si les appellations peuvent avoir la même signification, en pratique il existe néanmoins de réelles différences entre les solutions que l’on peut trouver sur le marché.

 

En effet, un pain de glace ou un accumulateur de froid grand public désigne en général une « cartouche », une enveloppe en plastique soufflée remplie simplement avec de l’eau. Ce type de réfrigérant, comparable à une bouteille d’eau congelée, est intéressant pour un dimanche ensoleillé où l’on a prévu d’aller faire un pique-nique. Toutefois, lorsqu’il s’agit de livrer avec une obligation de résultat des produits thermosensibles (produits alimentaires frais ou surgelés, produits pharmaceutiques ambiants, réfrigérés ou congelés, etc.), ce ne sont pas des solutions satisfaisantes d’un point de vue qualité du froid apporté (stabilité) ou d’un point de vue durée de maintien à température.

 

Les packs ou gels eutectiques ainsi que les plaques eutectiques ou accumulateurs de froid professionnels sont de meilleures réponses à un cahier des charges professionnels. En effet, ce type de réfrigérants est composé d’eau certes mais aussi de sels minéraux et la différence est bien là. Ajouter des sels minéraux, selon leur type, leur qualité et leur concentration permet de faire varier la température de changement de phase (température de congélation) de l’eau pure. Ainsi la température de changement de phase requise pour une plaque eutectique destinée aux produits surgelés ne sera pas la même que celle d’une autre destinée aux produits frais. Cela a une influence directe sur la température restituée par la source de froid (e.g. une plaque eutectique -21°C devra être congelée à -26°C et libérera un froid à -18°C) et donne un caractère qualitatif à cette dernière.

 

Un autre paramètre qui est intéressant dans les gels réfrigérants ou les plaques eutectiques, c’est le palier eutectique. En effet, ce palier eutectique, propre à ce type de réfrigérants professionnels permet une libération lente et à température constante (stable) du froid accumulé (frigories ou calories négatives). Le froid diffusé par une plaque eutectique pour produits frais sera donc toujours au-dessus de 0°C jusqu’à la complète liquéfaction du mélange eutectique et non pas de -3°C avec un débit et une remontée en température rapides.
C’est d’ailleurs le choix de la température de changement de phase et la qualité du palier eutectique qui caractérisent les accumulateurs de froid professionnels.

 

Mais alors quelle différence entre gels réfrigérants et plaques eutectiques ? Le gel réfrigérant, en plus de la solution eutectique, intègre des agents visqueux rendant ainsi la solution plus pâteuse. Le point positif étant l’homogénéité du mélange eau – sels minéraux qui permet une diffusion homogène du froid. Néanmoins les gels eutectiques ont une durabilité moindre en comparaison des plaques eutectiques. C’est pourquoi OLIVO, dans un souci de durée de vie de ses produits, a décidé d’opter pour les plaques eutectiques avec une enveloppe rotomoulée comme les conteneurs isothermes et une solution eutectique avec les mêmes avantages que le gel réfrigérant tout en maximisant les échanges thermiques.

 

OLIVO recommande donc l’utilisation de plaques eutectiques à ses clients et propose ainsi une gamme de 7 liquides eutectiques disposant de 7 points de changement de phase différents afin de répondre à toutes leurs attentes (fonction aussi de leur secteur d’activité) et de couleurs différentes (afin de faciliter le travail des opérateurs).

 

Pour terminer, il est important de rappeler quelques astuces :

  •  Sans un contenant avec une isolation efficace, les performances des plaques eutectiques ne pourront être jugées correctement.
  •  Le terme de plaque eutectique, n’est pas forcément synonyme de source de froid qualitative. Il est essentiel de s’assurer de la composition des réfrigérants que l’on vous propose et dénommés comme plaques eutectiques. OLIVO désignant ses réfrigérants sous le terme de plaques eutectiques, nous assurons la maitrise de la composition de nos réfrigérants et de la structure de leurs enveloppes afin d’assurer leur performance et leur durée de vie.
  • Il ne faut pas confondre puissance de froid et nombre de plaques eutectiques à implémenter. En effet, prenons un exemple pour des produits surgelés, le liquide eutectique à utiliser est le liquide à -21°C. Si selon votre cahier des charges il vous faut 4 plaques eutectiques à -21°C, cela ne veut pas dire que pour une même durée vous aurez seulement besoin de 2 plaques eutectiques à -26°C. En effet, les plaques eutectiques à -26°C diffuseront une température plus froide que les plaques eutectiques à -21°C mais cela n’améliorera pas la durée de maintien à température de vos produits.