Ingénierie du froid

Ingénierie du froid

Froid efficace

Les conteneurs isothermes sont destinés au maintien de la chaine du froid pendant le transport. L’isothermie du conteneur protège vos produits du réchauffement ambiant. Y apporter une source de froid augmente la durée de la conservation froide pendant le transport.

Le même conteneur isotherme peut être utilisé pour le transport du froid positif (produits frais) ou pour le transport du froid négatif (produits surgelés). C’est la sélection de la réfrigération qui fait la différence.

OLIVO propose 2 solutions d’apport de froid

  • FROID EUTECTIQUE les accumulateurs de froid ou plaques eutectiques FRAIS SURGELE et CHAUD (ambiant)
  • FROID CRYOGENIQUE c’est à dire l’usage de glace carbonique FRAIS et SURGELE

 

Apport de frigories

Les produits stockés à la bonne température sont chargés dans le conteneur isotherme.

 

Apporter du froid dans le contenant vise à compenser les entrées de chaleur de la caisse isotherme afin de maintenir la température intérieure constante pendant toute la durée du transport.

 

Avec la bonne dose de frigories la température de la charge reste stable jusqu’à la livraison sans réchauffement ni refroidissement.

Analyse thermique

La déperdition du conteneur isotherme est connue : c’est la valeur du coefficient K.

La quantité de froid à apporter dépend de deux données : la durée de conservation visée et l’ambiance extérieure pendant le transport.

 

Pensez à nous communiquer vos conditions de transport : nous calculerons très rapidement la charge frigorifique à prévoir. Vous pourrez ainsi avancer dans votre projet sans aucune surprise sur les moyens techniques et économiques à mettre en œuvre.

 

L’analyse du besoin thermique est un service totalement gratuit qui n’entraine aucune obligation de votre part. Nos collaborateurs sont toujours heureux de vous faire profiter de l’expertise OLIVO.

Pré-refroidissement

Il est conseillé que le conteneur isotherme soit pré-refroidi avant de le charger de denrées afin d’éviter que celles-ci subissent un réchauffement par contact des parois chaudes.

L’idéal est de stocker le conteneur isotherme en chambre froide, vide et porte ouverte pendant une durée de 2 heures.
Si vous n’avez pas la possibilité de stocker les caisses isothermes en chambre froide, l’apport de froid prévu pour le transport peut être augmenté afin d’intégrer l’énergie consommée pour la mise en température des parois intérieures.

Suivant les conditions, l’énergie nécessaire au pré-refroidissement intérieur représente environ l’énergie consommée pendant 2 heures de transport.

Maîtrise de l'énergie

Le froid OLIVO est très peu consommateur d’énergie car les déperditions pendant le transport sont à la fois connues et limitées.

Livrer en camion frigorifique plusieurs clients est énergivore. Chaque ouverture de porte crée un réchauffement de l’air intérieur du véhicule dont le refroidissement rapide consomme énormément d’énergie.

 

Dans un conteneur isotherme OLIVO les denrées et le froid sont confinés dans un espace réduit. L’équilibre thermique reste stable sans perturbations, jusqu’à l’ouverture de la porte pour vidage final.

Ne jetez plus l’énergie par la fenêtre et organisez votre distribution de denrées avec des conteneurs réfrigérés totalement silencieux.

Une thermique verte

Les réfrigérations proposées par OLIVO fonctionnent suivant le phénomène physique de la convection naturelle.

Sans ventilation, sans énergie électrique à l’intérieur du conteneur, le froid se met en mouvement par convection. Les rainurages intérieurs des parois optimisent la circulation du froid pour une excellente homogénéité de la température intérieure.

Les réfrigérations OLIVO utilisent le principe physique du changement d’état d’un corps qui libère ses frigories lorsqu’il fond :

  • fonte d’une solution eutectique congelée
  • sublimation de la glace carbonique

Les solutions eutectiques OLIVO sont stables, non toxiques et ne se dégradent pas dans le temps.

 

Le CO2 constituant la glace sèche est un gaz de 2ème emploi. Il a été récupéré par captage des rejets de CO2 générés par des process industriels pour être purifié avant d’être réemployé pour la fabrication de glace carbonique. Utiliser de la glace carbonique ne rajoute pas de CO2 dans l’atmosphère.

Contrôle de la température

OLIVO conseille de vérifier la température de la charge pendant le transport, avec des enregistreurs. Vous n’êtes pas obligés d’équiper tous vos caissons isothermes d’enregistreurs car le contrôle peut se faire par sondage.

Le contrôle de la température à réception avec un thermomètre de type sonde de mesure est plus délicat à mettre en œuvre :

  • dès que le conteneur est ouvert, l’air intérieur se réchauffe très rapidement et peut influencer négativement la mesure
  • les thermomètres peuvent avoir des temps de stabilisation assez longs ce qui peut également fausser la mesure
  • le contrôle à cœur avec une sonde à piquer est destructif pour la denrée et plutôt délicat à réaliser pour les denrées surgelées

Température d'air

Un enregistreur mesure la température de l’air à l’intérieur de l’armoire isotherme froide. La température de l’air peut présenter un écart de quelques degrés par rapport à la température réelle de la charge. Ce phénomène est normal :

  • en début du transport, l’air intérieur est plus froid que la charge car le système de froid vient d’être mis en place et que la convection démarre
  • pendant le transport la température de l’air et la température des produits s’équilibrent par convection
  • en fin de transport, l’air intérieur peut être légèrement plus chaud que les denrées si le réfrigérant est consommé

Intégrez dans votre contrôle de la température d’air une tolérance de quelques degrés. Cette tolérance doit être définie en fonction de la sensibilité des denrées. Elle sera très étroite pour un produit sensible comme la viande hachée et pourra être plus large pour la viande découpée.

Une vérification par expérimentation vous permettra d’affiner la valeur de cette tolérance. Enregistrez et comparez les évolutions respectives de la température d’air et de la température du produit.

 

La température à l’intérieur d’une armoire isotherme reste très homogène. Les écarts constatés entre points chauds ou points froids sont inférieurs à la tolérance de 2°C acceptée pour l’hétérogénéité maximum des températures.

Taux de remplissage

Inutile de transporter du vide : optimisez le coût du transport en veillant à bien remplir le conteneur de denrées.

 

Un taux de chargement minimum de 80% est recommandé.

 

Le taux de remplissage du conteneur n’influe pas directement la quantité de frigories à apporter. Il participe néanmoins au bon résultat thermique.
L’homogénéité et la stabilité de la température intérieure sont renforcées dans un conteneur réfrigéré bien plein.

Ouvertures de porte

L’usage implique qu’une fois chargé, le conteneur isotherme soit fermé pour être ouvert et vidé chez le destinataire.
Certaines tournées sont néanmoins organisées avec plusieurs destinataires dont les produits sont transportés dans le même conteneur isotherme. Le conteneur est ouvert plusieurs fois pendant le transport afin de prélever la commande d’un des destinataires.

OLIVO a vérifié si une telle pratique était acceptable d’un point de vue thermique et si les ouvertures de porte pouvaient être compensées par la réfrigération.

Les colis doivent être bien identifiés et le temps d’ouverture de la porte du conteneur isotherme doit être la plus rapide possible.

Le transport de produits frais dure 12 heures et comprend 12 ouvertures de porte pour une ambiance extérieure de +30°C.
La courbe montre que l’air intérieur du conteneur (en bleu sur le graphique) se réchauffe très rapidement dès ouverture, mais le pic de réchauffement n’excède pas 30 secondes.
On voit que la courbe de température à cœur du produit (en rouge sur le graphique) reste plate durant les ouvertures : aucun réchauffement des denrées n’est constaté.

Cette pratique doit être employée avec modération et après en avoir vérifié la répétitivité. Chaque fois que les produits d’un destinataire sont prélevés, la charge à l’intérieur du conteneur diminue. Elle présente moins d’inertie thermique au fil de la distribution, et le volume d’air intérieur sensible au réchauffement lors de l’ouverture à contrario augmente. Une telle procédure doit être analysée et la masse réfrigérante doit pouvoir compenser les entrées d’air chaud.